En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris Gallery L'Oeil et la Main. Art premier primitif africain

Museo Etnografico Africa-Mozambico
Bari

Les pièces viennent de la Mission africaine des Pères Capucins au Mozambique: on y trouvera des masques, des instruments de musique, des réalisations en ivoire ainsi qu'un important matériel documentaire.

Museo Villaggio Africano
Basella di Urgnano

Les oeuvres réunies ici depuis 1984 proviennent de la colection des Missionnaires Passionnistes, une congrégation religieuse fondée en 1743. En plus d'exposer des oeuvres artisanales tribales, le musée-village a la particularité d'en vendre. Les bénéfices vont à la congrégation qui agit  sur le continent noir pour aider les populations. Les objets proviennent en grande partie de l'Afrique subsaharienne (Dogon, Baoulé, Mahongwe).

Museo Civico di Scienze Naturali "Enrico Caffi"
Bergamo

Le musée naît en 1917 de la fusion du Cabinet de curiosités de l'Institut Royal Technique et de multiples collections privées de la région. Après plusieurs transferts, il se fixe dans le somptueux palais de la Piazza Citadella en 1960. La section ethnographique vient à peine d'ouvrir: la partie la plus importante de la collection a été ramenée par Costantino Beltrami, "découvreur" des sources du Mississipi: il s'agit d'objets rituels et usuels des populations indiennes de la région. Les salles africaines, nouvelles elles aussi, présentent l'art du Nigeria, du Cameroun et du centre du continent à travers pas moins de 86 cultures régionales.

Biblioteca delle Arti e Tradizioni Africane
Bergamo

On y trouvera avant tout une bibliothèque rare: étudiants, chercheurs, amateurs, chacun défile chez ce particulier qui possède, outre une collection d'objets africains, des ouvrages uniques. Ainsi y trouvera-t-on la première édition de 1687 de la "Description historique des règnes Congolais, Matamba et Angolais" du capucin Giovan Antonio Cavazzi da Montecuccolo. En un mot, c'est le labyrinthe borgésien de l'art tribal!

Museo Civico Medievale
Bologna

Le Museo Civico Medievale est dépositaire permanent de la collection personnelle d'Ezio Bassani, qu'il a léguée à la ville de Bologne. Organisateur de l'exposition Africa, capolavori da un continente, artisan d'une vue avant tout artistique des pièces dites "primitives", Bassani a collecté tout au long de sa vie beaucoup d'objets dont les cultures s'étalaient de l'Afrique occidentale à l'Angola. Parmi elles desmasques bambara (Mali) aux proportions quasi-parfaites, de très stylisés masques dan (Côte d'Ivoire) ou encore une série de statues d'ancêtres hemba (RDC), figures médiatrices vers les générations passées. Il est cependant dommage que ces objets, véritables références, ne soient pas exposées en collection permanente...

Museo Nazionale di Antropologia a Etnologia
Firenze

On doit la création de ce musée de premier plan en 1869 à l'anthropologue Paolo Mantegazza, qui se pencha très tôt sur les populations extra-européennnes. Les collections se constituèrent  grâce aux expéditions scientifiques menées par Mantegazza lui-même vers des régions du monde qui, à l'époque, étaient quasi-inconnues: Laponie, Nouvelle-Guinée, Inde... Les directeurs qui lui succédèrent reprirent le flambeau en participant à leur tour aux voyages destinés à collecter documents, objets et photos. Pendant ce temps-là, le musée continua de développer son pôle recherche et vulgarisation et devint vite un lieu de rencontre pour les scientifiques du pays. Il ne cesse d'ailleurs de s'agrandir puisque dès 1891 le musée indien lui est rattaché.

Civiche Raccolte d'Arte Applicata e Incisioni - Museo degli Strumenti Musicali
Milano

Détruit, reconstruit, agrandit, conquis: le Castello Sforzesco de Milan a vécu bien des périples depuis son édification au XIVe siècle. Dans cet impressionnant édifice qui a vu passer les Français, les Espagnols, les Autrichiens et autres conquérants temporaires, loge une collection ethnographique dont les plus belles pièces sont africaines: notez par exemple le masque mama du Nigeria représentant un boeuf à la stylisation extrême et qu'a notamment choisi de montrer l'exposition de Turin Africa nera: arte e cultura avec d'autres pièces de la même collection.

Centro di documentazione e Museuo etnografico
Montone

A l'intérieur de cet ancien couvent franciscain de Montone vous attendent six cents objets d'origine exclusivement est-africaine. L'originalité du lieu est d'avoir mis l'accent sur un choix muséographique fort: les pièces ne sont pas regroupées par ethnies mais par similitude d'usage ou de forme. De cette manière, le conservateur entend rompre avec la tradition muséale qui, selon lui, est encore trop empreinte d'un colonialisme diviseur.

Museo delle Culture Extraeuropee "Dinz Rialto"

"Le nouveau Marco Polo": c'est comme cela que ses amis avaient baptisé Dinz Rialto, ce voyageur insatiable qui a parcouru le monde vingt-cing années durant. Dans la deuxième moitié du XXe siècle, il vit en Afrique où il déniche le peu d'art tribal encore véritable, visite la Polynésie, la Mélanésie, s'établit au Brésil, visite les Andes, les terres maya, aztèques... Son désir était de donner aux Italiens un grand musée consacré aux cultures éloignées: avec ces six-cents objets d'une grande variété, le but est atteint. Dans l'imposante forteresse de Sigismondo Pandolfo Malatesta, seigneur de Rimini au XVe siècle, on trouvera trois départements: l'Afrique subsaharienne du Mali au Cap de Bonne-Espérance, dont le colossal buste de fertilité guinéen, l'Océanie (Australie, Polynésie, Mélanésie) et la Méso-Amérique.

Museo Africano
Roma

Ce sont les oeuvres des anciennes colonies de la Corne d'Afrique qui sont ici majoritairement représentées (Lybie, Somalie, Ethiopie, Erythrée). La collection éthiopienne de statues est une des plus belles qui soient et il ne faudra pas manquer la vingtaine d'instruments de musique traditionnels en provenance de Lybie et d'Ethiopie.

Museo Nazionale Preistorica Etnografico Luigi Pigorini

Le musée doit son nom au paléoethnologue parmesan Luigi Pigorini qui voulait, en 1876, montrer la production des "peuples sauvages et barbares vivants". Les collections, d'une variété et d'une qualité incroyables, portent un regard sur les Amériques centrale et du Sud, l'Afrique et les peuples océaniens. De très anciennes pièces sont exposées comme les statues olmèques (Mexique) datant d'avant notre ère. Depuis 1999, le musée présente une des plus grosses collections océaniennes d'Europe (Mélanésie, Australie, Polynésie) constituée à la fin du XIXe siècle à travers diverses expéditions et dans laquelle on trouvera par exemple un splendide masque lagimu dont la fraîcheur des couleurs surprendra. Le département africain contient parmi les plus anciennes pièces connues, certaines remontant au XVIe siècle. Se partagent la vedette des ivoires en provenance d'anciennes colonies portugaises, des textules du Congo et une statue magique de la région de Cabinda, considérée comme l'un des plus beaux exemples de l'art tribal africain.

Città del Vativano / Pontificio Museo Missionario Etnologico
Roma

Le musée missionnaire-ethnologique a été fondé par Pie XI en 1926. Installé d'abord dans les étages supérieurs du Palais du Latran, il est transporté par la suite au Vatican à la demande du pape Jean XXIII. Y sont représentés l'Afrique, l'Amérique précolombienne et l'Océanie. On a souvent dit que la quasi-totalité des pièces africaines n'étaient que des "copies", fabriquées par les populations locales pour préserver leur vrai patrimoine du pillage des missionnaires. Néanmoins, il y a quelques merveilles dont l'origine est lointaine tel que le Quetzalcoàlt astèque remontant au XVe siècle.

Museo di Antropologia ed Etnografia
Torino

Le musée est né en 1923 à partir de la collection d'objets qu'Antonio Marro, psychiatre, sociologue et anthropologue, avait constitué. Transféré en 1936 dans l'actuel Palazzo San Giovanni, il verra son fond éparpillé pendant la guerre avant d'être totalement reconstitué en 1945. En 1961, il est légué à l'Université. Parmi ses quatre départements - ethnographie, primatologie, paléoethnologie et anthropologie - se trouvent de rares pièces égyptiennes ou encore l'unique (et fameuse!) figurune zemi en tissu de Saint-Domingue datant de la fin du XIXe siècle.

Museo di Numismatica, Etnografia e Arti Orientali
Torino

La section ethnographique, commencée en 1864, est la plus ancienne du musée. Elle s'est enrichie avec le temps grâce aux nombreuses donations dont celles de Zaverio Calpini et de Battista Donalisio. L'histoire de certaines pièces est des plus curieuses: ainsi de la pirogue des Indiens de Darien qui disparut avant d'être retrouvée dans un des souterrains du Palais Madame. Plusieurs transferts ont agité le reste de la collection, où l'on peut voir aujourd'hui un ensemble africain d'armes de parade, de statuettes, d'instruments de musique et d'objets magiques ainsi qu'un ensemble américain d'objets précieux des cultures Zapotèques, Maya et Huaxtèque.

Museo Africano
Verona

En réunissant cette collection africaine, les Pères missionnaires Comboniens étaient avant tout désireux de montrer à leurs compatriotes le quotidien et l'imaginaire des peuples avec lesquels ils vivaient. A vocation de dialogue, le musée ouvre en 1938. La restructuration actuelle fait suite à celle de 1996, qui avait vu les collections repensées dans leur présentation et le multimédia s'inviter dans le musée.





african art / art africain / primitive art / art primitif / arts premiers / art gallery / art tribal / tribal art / Afrique / Africa / l'oeil et la main / galerie d'art premier / achat / vente / expertise / expert / exposition / exhibition / collection / collectionneur / Paris / oeuvre / Verneuil / antiquités / antiquaire / musée / museum / masque / mask / statue / sculpture / Agalom / Armand Auxiètre / www.african-paris.com / www.agalom.com



Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités