GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris Gallery L'Oeil et la Main. Art premier primitif africain
Résultat de la recherche Résultat de la recherche : 'bijoux'


African Art on the Internet
 
 
 
15th Triennial Symposium on African Art, Arts Council of the African Studies Association, 2011, Wednesday, March 23 - Saturday, March 26, 2011, UCLA, Los Angeles, California
http://www.acasaonline.org/conf_next.htm
Addis Art - Ethiopian Art and Artists Page
Contemporary Ethiopian art and artists - paintings, sculptures and digital art work by students and professionals from Addis Ababa, Ethiopia. University instructor, Getahun Assefa's paintings, drawings, sculpture, digital art. Also work by his brother, Tesfaye Assefa. Based in Addis Ababa, Ethiopia. [KF] http://www.addisart.com/
Addis Art - Nouveau Art from Ethiopia
Artists include Shiferaw Girma and Lulseged Retta. Photographs of each artist's work, a biography, and video. Founded by Mesai Haileleul. [KF] http://www.addis-art.com/
Adire African Textiles - Duncan Clarke
History, background, and photographs of adire, adinkra, kente, bogolan, Yoruba aso-oke, akwete, ewe, kuba, and nupe textiles. The symbolism of images is often provided. One can purchase textiles as well. Clarke's Ph.D. dissertation (School of Oriental and African Studies) is on Yoruba men's weaving. See also the Adire African Textiles blog. Based in London. http://www.adireafricantextiles.com/
Afewerk Tekle
"Ethiopia’s leading artist." Biography, his paintings, sculptures, mosaics, murals, art in the artist's home. Afewerk created the stained-glass windows at the entrance of Africa Hall, headquarters of the United Nations Economic Commission for Africa. "In 1964, he became the first winner of the Haile Selassie I prize for Fine Arts." "In 2000, he was one of the few chosen World Laureates by the council of the ABI on the occasion of the 27th
Lire la suite... ]


Image ZAGOURSKI, Africa Disparue
ZAGOURSKI Kazimir Ostoja, LOOS Pierre, BASSANI Ezio
 
ZAGOURSKI, Africa Disparue : dalla collezione di Pierre Loos
 
 
Détails sur le produit:
 
Relié: 237 pages - Editeur: Skira / Seuil (4 octobre 2001) - Langue: Italien 
ISBN-10: 8884910072 - ISBN-13: 978-8884910073
Descriptions du produit
Amazon.fr
La photographie permet encore de belles redécouvertes. Car il faut bien parler de redécouverte, voire révélation, en ce qui concerne l'œuvre photographique de Casimir Ostoja Zagourski, dit Zagourski (1880-1941). Originaire de Pologne, Zagourski fut l'un de ces nombreux photographes inconnus des diverses ethnies de l'ancien Congo belge, vaste territoire qu'il parcourut en tout sens. Les êtres qui, là, se dressent devant nos yeux éblouis, appartiennent à un autre âge, un âge ou l'Afrique n'était pas encore domestiquée par les puissances coloniales, une époque faite de rites et de traditions qui ne manquent pas de laisser sur chaque corps les traces de son appartenance communautaire. Une Afrique, enfin, qui se sachant en voie de disparition regarde avec malice et effroi celui qui, une dernière fois, enregistre leurs us, leurs coutumes, masques et tenues, leur quasi-nudité. Reproduite avec un soin maniaque, chacune de ses images noir et blanc offre donc un extraordinaire voyage à travers le temps. L'ensemble est complété d'un texte introductif sur les conditions de création puis de redécouverte de cette œuvre atypique. --Damien Sausset
Quatrième de couverture
Un exceptionnel reportage photographique fait ressurgir la mémoire des comportements,
Lire la suite... ]


Image GLI ORI DEGLI AKAN
SCANZI Giovanni Franco 
 
GLI ORI DEGLI AKAN: Gli attributi del re
 
 
Descrizione libro: 
De ferrari & Devega srl editoria e comunicazione, 2006 - 
Ouvrage de 160 pages, format 21x28, texte en Italien et en Français illustré par 160 photos couleurs, représentant 155 bijoux
Lire la suite... ]


Image Bijoux en or Akan  -  Gioeilli in oro akan
SCANZI Giovanni Franco 
 
Bijoux en or Akan  -  Gioeilli in oro akan
 
 
Descrizione libro: 
Cat. expo. Palazzo Rocca, Chiavari: 1999 - Ouvrage de 160 pages, 110 ill. n/b., 113 ill. coul., format cm. 21x28, texte en Français et en Italien représentant 116 bijoux Akan en or 18kr. Cet ouvrage est le catalogue d'une exposition de bijoux en or créés par le groupe ethnique Akan. Ces bijoux constituent l'une des expressions les plus significatives de l'art
Lire la suite... ]


Image Ghana hier et aujourd'hui
FALGAYRETTES-LEVEAU Christiane, COLLECTIF (Auteur)
 
Ghana hier et aujourd'hui
 
 
Détails sur le produit:
 
Relié: 400 pages - Editeur: Dapper (17 mars 2003) - Collection: Beaux-Arts 
Langue: Français - ISBN-10: 290606792X - ISBN-13: 978-2906067929
FALGAYRETTES-LEVEAU Christiane, COLLECTIF (Auteur): 
Ghana hier et aujourd'hui
Descriptions du produit: Présentation de l'éditeur
 
 
 
 
 
Descriptions du produit:
 
 
 
Présentation de l'éditeur
 
 
Fondeurs, orfèvres, tisserands, sculpteurs et céramistes ont créé de tout temps au Ghana des objets qui magnifient le pouvoir politique et spirituel. Les œuvres, aux origines diverses, asante, fante, ga, ewe ou brong, sont les reflets des modes de vie et de pensée qui se transmettent d'une génération à l'autre. Le Ghana, anciennement nommé la Gold Coast, a assis, durant des siècles, son rayonnement économique sur le commerce de l'or. La couleur et le symbolisme de ce métal l'associent intimement à la personne de l'Asantehene, le roi des Asante. Les bijoux royaux, de même que ceux des fonctionnaires du palais, objets témoins d'un travail d'orfèvrerie des plus raffinés, côtoient d'autres insignes de dignité investis d'une dimension sacrée, comme les sièges.
La vie spirituelle, qui accorde une large place aux relations avec
Lire la suite... ]


Image L'Art d'être un homme: Afrique, Océanie
FALGAYRETTES-LEVEAU Christiane, Anne van Cutsem-Vanderstraete, Collectif, Alfred Adler, Gilles Bounoure, Alain Mabanckou, Ina Césaire
 
L'Art d'être un homme: Afrique, Océanie
 
Détails sur le produit:
 
Relié: 332 pages - Editeur: Editions Dapper; Édition: 1re (1 octobre 2009) - Collection: H.C. - Langue: Français 
ISBN-10: 2915258279 - ISBN-13: 978-2915258271 
FALGAYRETTES-LEVEAU Christiane, Anne van Cutsem-Vanderstraete, Collectif, Alfred Adler, Gilles Bounoure, Alain Mabanckou, Ina Césaire: 
L'Art d'être un homme: Afrique, Océanie
Descriptions du produit: Présentation de l'éditeur - Biographie de l'auteur
 
 
 
 
 
Descriptions du produit:
 
 
 
Présentation de l'éditeur
 
 
En Afrique, de même qu’en Océanie, les hommes apparaissent rarement sans ornement. Exhibés au quotidien ou lors de cultes, les bijoux et les emblèmes témoignent d’expériences vécues, notamment lors des rites d’initiation qui marquent le passage au statut d’adulte. Les objets dévoilent aussi l’appartenance à un clan, à un groupe déterminé; ils révèlent, par ailleurs, l’importance d’une fonction – celle de chef, de chasseur, d’officiant ou de devin.
Les habitants de l’Afrique subsaharienne et ceux des îles du Pacifique ont puisé dans leur environnement, utilisant
Lire la suite... ]


Image NDEBELE
COURTNEY-CLARKE Margaret
NDEBELE
Détails sur le produit: Relié: 200 pages - Editeur: Arthaud; Édition: Nouv. éd (10 octobre 2002) Langue: Français - ISBN-10: 2700313488 - ISBN-13: 978-2700313482
 
 Générations après générations, les femmes de la tribu Ndebele en Afrique du Sud ont produit un art riche et vivant. A travers les bijoux en perles et les peintures monumentales sur les murs extérieurs de leurs maisons, elles façonnent un monde de formes dont la magnificence et les audacieux motifs abstraits allient tradition et modernité, avec une dynamique de composition et de couleur qui n'a rien à envier à la peinture occidentale. À l'époque où Margaret Courtney-Clarke travaillait à ce livre -bien avant le bouleversement politique qui a conduit à l'abolition de l'apartheid-, les Ndebele du sud du Transvaal furent contraints par le gouvernement au déplacement vers le territoire nouvellement créé du KwaNdebele. Les photographies présentées ici témoignent d'un peuple qui, malgré une indicible souffrance, n'a pas renoncé à donner éclat et beauté à son environnement
Lire la suite... ]

Parcours des mondes 2011 : les arts premiers au coeur de Saint-Germain-des-Prés
 Du 7 au 11 septembre 2011 - Paris, Saint-Germain-des-Prés

Paris, le 26 mai 2011, trouvé sur ART MEDIA AGENCY (AMA).

Pour sa dixième édition, Le Parcours des mondes, le plus grand évènement dédié aux arts premiers au monde, continu sa lancée au cœur du quartier Saint-Germain, du 7 au 11 septembre prochain. Organisé depuis trois ans par l’équipe du magasine Art Tribal, sous la houlette de Pierre Moos, le Parcours a pris une ampleur plus internationale que jamais. Il attire de plus en plus de collectionneurs et marchands étrangers et s’impose aujourd’hui comme la plus importante foire d’arts premiers au monde, dépassant sa consœur belge Bruneaf.

Les 63 galeries participantes – dont la moitié sont étrangères – proposeront cette année des expositions thématiques parcourant l’ensemble de l’art tribal mondial et recréeront de véritables ambiances pour nous plonger au cœur de ce domaine artistique.

Un jury, composé de marchands et de spécialistes, sélectionne les galeries en fonction de la qualité des objets présentés, afin d’assurer aux collectionneurs une garantie de

Lire la suite... ]

 

Tribal Art - Jean-Baptiste BacquaLire la suite... ]

Lire la suite... ]

Communiqué de Presse _ Quai Branly


'exposition

L’art des Dogon du Mali est l’un des plus connus parmi les oeuvres issues des cultures d’Afrique.

Outre les chefs-d’oeuvre qui ont fait la renommée de l’art dogon, l’exposition présente des pièces cultuelles, ou même d’usage quotidien, qui évoquent les préoccupations métaphysiques et esthétiques des populations les ayant produites. Les typologies de ces objets, aux techniques virtuoses et variées, ont été rarement dévoilées en regard des grandes pièces de la statuaire.

Plus de dix siècles d’histoire des peuplements, des influences artistiques et culturelles sont ainsi parcourus à travers un rassemblement unique de chefs-d’oeuvre incontournables et de pièces du quotidien inédites qui témoignent du peuplement progressif du pays dogon et de la richesse de sa diversité stylistique.

L’exposition créée au musée du quai Branly entend restituer toute la force de l’art de la sculpture telle que l’ont conçue les Dogon, qu’il s’agisse du bois ou du métal, de pièces imposantes ou de puissants objets de petite dimension. Hélène Leloup

e parcours de l'exposition
- Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Maternité © musée du quai Branly, photo Hughes Dubois

Sur les 2000 m2 de la Galerie Jardin, l’exposition DOGON se compose de trois grandes parties thématiques qui illustrent l’histoire de l’art et de la culture du peuple dogon au travers de productions artistiques variées.
Introduction : Histoire et origines des migrations des Dogon
Lire la suite... ]

 Hôtel Drouot
 
 
Création 1852
Dates clés 1976 : Déménagement à la gare d'Orsay (Paris)
1980 : Installation dans les nouveaux locaux de la rue Drouot (Paris)
 
Forme juridique société anonyme
Siège social  Drouot Richelieu
9, rue Drouot
75009 Paris (France)
Direction Maître Georges Delettrez
Actionnaires Les membres de la Compagnie des commissaires-priseurs de Paris
Activité(s) marché de l'art, enchères
Société(s) sœur(s) Drouot Montaigne,
Drouot Montmartre,
Drouot Véhicules
Filiale(s) Drouot Formation,
Drouot Presse,
Drouot Documentation
Site Web www.drouot.com
L
'Hôtel des ventes de Drouot est le principal hôtel des ventes de Paris. Avec ses 21 salles réparties sur 4 sites, ses 3 000 ventes annuelles durant lesquelles s’échangent quelques 800 000 lots, l'Hôtel Drouot est une plaque tournante du marché de l'art français et international.
Les salles de vente
Drouot Richelieu
Drouot Montaigne

 Historique
Depuis l’avènement des commissaires-priseurs, les ventes avaient lieu, lorsque l’espace y était suffisant, au domicile du vendeur ou, pour les ventes plus importantes, dans des locaux loués spécialement à cet effet. Ce sera notamment le cas de la vente de la collection de gravures et estampes de Jean de Julienne qui se tiendra dans le grand salon carré

Lire la suite... ]

 


Les Statues meurent aussi est un documentaire-court métrage français réalisé par Chris Marker, Alain Resnais et Ghislain Cloquet sorti en 1953. Conseiller artistique : Charles Ratton.

Il fut commandité par la revue panafricaine Présence africaine. Partant de la question « Pourquoi l’art nègre se trouve-t-il au musée de l’Homme alors que l’art grec ou égyptien se trouve au Louvre ? », les deux réalisateurs dénoncent le manque de considération pour l'art africain dans un contexte de colonisation. Le film est censuré en France pendant huit ans en raison de son point de vue

Lire la suite... ]

Enchères et émotions
AuteurRolande Bonnain-Dulon du même auteur

École des hautes études en sciences sociales
EHESS
Centre de recherches historiques
54, bd Raspail
75006 Paris

Au-delà de leur public bien sûr, les ventes aux enchères passionnent les sociologues et les ethnologues et ce, à juste titre [Matras-Guin, 1987 ; Quémin, 1993 ; Rémy 1990]. Grâce à eux, on a compris pourquoi cette pratique sociale qui mêle l’économique au symbolique, le rationnel aux émotions, l’individuel à une certaine forme de collectif attire tant de gens qui vont là comme au spectacle, par curiosité, sans avoir toujours l’intention de participer aux enchères. Ces chercheurs nous ont également montré le rôle que ces lieux ont joué sur la constitution des communautés diffuses et temporaires, la mise en place de rituels profanes, le vécu de la concurrence, le rapport aux objets, le métier de commissaire-priseur.
2 Avec cet article, nous visons à montrer la forte incidence du lieu et les effets de sa représentation sur l’existence, les pratiques et les particularités d’un certain monde[1] [1] On utilise ici le terme « monde » dans le sens que lui...
suite, celui des collectionneurs d’arts premiers[2] [2] L’expression « arts premiers » désigne ici, sans...
suite dont les objets acquièrent lentement le statut d’art classé, en particulier en ces temps où le Louvre les accueille.
3 Aujourd’hui, les anciennes puissances coloniales ne se livrant plus à des guerres de conquête, une pièce classée dans les arts premiers n’a guère

Lire la suite... ]


Image African Childhood

L’ enfance africaine

En Afrique un enfant n'est pas seulement un membre d'une lignée ancestrale, c’est aussi le gardien de l’avenir de la culture de son peuple. Dès sa naissance, de nombreuses cérémonies différentes, qui sont réalisées malgré les différences culturelles expriment les même besoins, elles annoncent l'entrée d'un être humain au cœur de la vie, et l'établissement de l'enfant comme le plus récent ajout à une lignée particulière.
Parce que la mortalité infantile reste élevée en Afrique, de nombreuses cultures sont extrêmement superstitieuses pendant les premières années de l'enfant, ils veillent scrupuleusement a accomplir les rituels afin de lui offrir une protection efficace.

Les Woddabe, du Niger ne nomment pas les enfants, avant leur douzième anniversaire de sorte qu'ils ne peuvent pas être identifiés par l'esprit de la mort. Les bébés Massai, sont nommés peu de temps après la naissance et un rituel de rasage des têtes de la mère et l'enfant sert à lier les deux devant un nom, qui est officiellement proposée par les anciens du village. Les Kassena du Ghana, demandent l'aide de leurs devins pour choisir le nom d'un enfant avant sa naissance, et de choisir une divinité personnelle permettant de protéger les nourrissons durant toute son enfance. Malgré cette précaution, des décès se produisent et des rituels sont mis en place pour les enfants défunts et leurs familles.

Le peuple fon du Bénin, commémorent la mort d'un enfant jumeau, (

Lire la suite... ]

 

Le socle et l’objet
 
Anne Villard *
 
Tout comme l’éclairage ou
la couleur, le socle est un des
éléments qui participent à la
construction de sens émanant
de l’ensemble d’une expo-
sition. Et à ce titre il concourt
à la compréhension de l’objet
qu’il présente. L’auteur
s’attache à mettre au jour les
types de liens existants entre
le socle et l’objet et analyse
à travers quelques exemples
la façon dont, dans le
contexte de l’exposition,
les messages sont véhiculés
par le socle.
 
* Anne Villard est muséologue
27 rue Bretonneau
37000 Tours
téléphone + 33 2 47 31 90 52 et
+ 33 6 19 55 73 18
annevillard@voila.fr
 
S’interroger sur la nature des liens qui
s’établissent entre le socle et l’objet c’est
parler de la relation qui s’instaure entre
ces deux objets c’est aussi mettre en évi-
dence la ou les fonctions du socle (ou du
support) dans l’exposition de l’objet.
En muséologie, la nature polysémique et
polyfonctionnelle de l’objet est aujour-
d’hui une évidence, et nous ne saurions
ignorer l’importance de son contexte de
présentation (1). L’objet s’insère dans
Lire la suite... ]

La civilisation Nok,

 

La civilisation Nok fut découverte récemment, en 1943 un fragment de statue en terre cuite fut mis au jour dans une mine d’étain près de Nok, sur le plateau de Jos, dans le centre du Nigéria. Suite à cette trouvaille d’autre morceaux de statues de très haute qualité artistique furent trouvés près de la ville de Sokoto et firent sensation lorsqu’elles apparurent sur le marché de l’art occidental. Depuis cette date des statues en provenance de la ville de Katsina toujours dans le nord du Nigéria ont été découvertes, mais comme la plupart de ces magnifique statues proviennent de fouilles non réglementées très peu d’informations nous sont parvenues quant a leurs fonctions.

 

Plusieurs styles de statues en terre cuite ont été identifiés tous datés entre 400 av et 200 ap il est pour l’instant très difficile de savoir si ces styles correspondent à diverses traditions ou s’ils sont seulement des variations régionales.

De plus des statues de styles, différents ont été trouvées dans les mêmes régions, par exemple un certain nombre de terre cuites du style dit classique ont été découvertes dans la région de Katsina à trois cents kilomètres de leur centre culturel : la ville de Nok.

Il est fort probable que des recherches futures nous donneront de plus amples informations sur ce qui reste pour l’instant l’un des grands mystères de l’art africain.

 

Le style dit classique des terres cuites Nok, comprend des statues de taille réelles, aux têtes allongées au grand front lisse, à la coiffure aux

Lire la suite... ]

Les Sénoufo

dispersés entre la côte d'Ivoire le Mali et le Burkina Faso, un millions cinq cent mille Sénoufo, vivent des fruits de l'agriculture et occasionnellement de la chasse. ils habitent des villages gouvernés par des conseils d'anciens, qui élisent un chef. la cohésion de la tribu est renforcée, par la société Poro qui initie, et éduque les hommes Sénoufo à partir de lâge de 7 ans. la théologie sénoufo repose sur la présence d'un dieu puissant,Koulotiolo; et d'une déesse mère Katielo, qui par l'intermédiaire des rites de la société Poro règnent sur le monde.
L'art des Sénoufo est l'un des premiers a avoir été admiré par les occidentaux, leur production artistique est abondante, et leurs statues et leurs masques sont caractérisés par un mélange de détails réalistes , alliés à des formes géométriques pures. jouant sur les vides et les pleins.

Masques :

les Sénoufo, utilisent différents types de masques, selon l'occasion. le masque appelé Kpéliyée utilisé par les membres de la société Poro a un visage en forme de coeur entouré d'ailettes. le masque heaume représentatnt une tête de buffle janiforme est utilisé pendant les funérailles et en temps de crise. sa principale fonction est de détruire les esprits malfaisants, son pouvoir provient d'une petite coupe placée au sommet de son crâne contenant des substances magiques. parfois durant les danses des étincelles sortent de sa bouche ce qui lui a valu le nom de "cracheur de feu". un autre type de masque heaume, une tête de buffle, placée sous une paire de cornes d'antilopes, est utilisé
Lire la suite... ]


Image Pavillon Tchad
L’essentiel
Extérieurement, le pavillon prend le visage du relief Yardang, il comporte les espaces thématiques qui représentent l’idée de l’amélioration des conditions du logement au moyen du développement harmonieux entre l’homme, la ville et la nature. Des films, appareils multimédias, objets réels et photos y font découvrir les paysages naturels originaux et les coutumes du Tchad.
Caractéristiques du pavillonA ne pas manquer 1L’espace «Urbanisme» présente directement la situation de l’urbanisme du Tchad en emprutant l’architerture des maisions traditionnelles.
A ne pas manquer 2L’espace «Ressources économiques» présente le développement urbain basé sur les ressources pétrolières.
A ne pas manquer 3Des produits nationaux tels que tissus, bijoux et décoratifs de famille sont attirants.

LE TCHAD PREPARE UNE VITRINE EBLOUISSANTE

Ahmed Soungui, ambassadeur de la République du Tchad en Chine, en pleine interview.


Selon un haut diplomate de la République du Tchad, le Tchad s'engage à présenter la plus belle vitrine dans l'histoire de sa participation à la prochaine Expo universelle.


Ahmed Soungui, ambassadeur de la République du Tchad en Chine, a fait cette remarque lors d'une interview récente donnée au cours d'une émission sur l'Expo 2010 du Groupe Shanghai Media.


M. Soungui a remercié le gouvernement chinois pour son aide sincère et son grand soutien. Il a précisé que la prochaine Expo est particulièrement importante pour le Tchad car la Chine est une bonne amie de l'Afrique et elle est le témoin de relations et d'échanges sains entre les deux parties.

Lire la suite... ]

XXV Biennale des Antiquaires , du 15 au 22 Septembre, Grand Palais- Paris, 11h-20h

Les plus beaux objets de la Biennale : La sélection de Beaux arts magazine

JOAILLERIE , c'est le seul secteur à s'être étoffé cette année. Au lieu de 5 en 2008, ils sont sept géants à siéger dans l'enceinte qui leur est réservé au pied du balcon d'honneur. les habitués qui rivalisent d'opulence : CARTIER , VAN CLEEF & ARPELS, HARRY WINSTON, CHANEL et DIOR ont été rejoints par PIAGET et VUITTON. Tous profitent de la Biennale 2010 pour présenter leur nouvelle collection, déclinées autour de thème à faire tourner la tête. Les plumes enchanteresses de Chanel seront présentées dans un décor signé Peter Marino, tandis que Van cleef & Arpels mettent en scène les voyages extraordinaires de Jules Verne dans des écrins confectionnés par Alfredo Arias. C'est Cartier qui s'offre le plus grand stand , il en a confié la décoration à François - Joseph Graf qui a ainsi crée 5 pièces composées d'un grand salon central et de petits salons privés.

CARTIER : Collier, platine, 1 opale de 35.52 carats, un saphir poire taille cabochon de 8.5 carats, 8 diamants de taille briolette, diamants taille rose, boules côtelées émeraude, boule opale, brillants. dotés de verus protectrices chez les Anciens l'opale qui avait déjà été remise au goût du jour par l'art nouveau est la vedette de cette éblouissant collier présenté à la Biennale 2010. les torsades qui composent le collier sont parsemées de boules d'émeraudes. au niveau des coloris on note une réinterprétation
Lire la suite... ]

Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités