//
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris. Art premier primitif africain

ivoires d'Afrique

19 février - 11 mai 2008


Dès le XVIème siècle, un certain nombre de pièces en ivoire sculptées par les artistes africains, provenant de zones qui correspondent à l'embouchure du Congo, à la Sierra Leone et au Nigéria actuels, sont entrés dans des collections aristocratiques, moins comme des objets de curiosités que comme des oeuvres exotiques et luxueuses. Cette exposition réunit une vingtaine des plus anciens objets africains collectés par les Européens et conservés aujourd'hui dans des collections françaises, accompagnés de documents mettant en valeur la profondeur historique du continent africain et de ses productions ainsi que la question de la circulation des motifs iconographiques entre Europe et Afrique. Ivoires d'Afrique présente au grand public un aspect peu connu de l'histoire du goût et de l'histoire de l'art.

 

Commissariat : EZIO BASSANI

Italien de Varèse, éminent spécialiste des arts africains, Ezio Bassani a commencé, en 1973, par faire la compilation du catalogue sur la sculpture africaine dans les musées italiens. À partir de 1977, il a enseigné l’histoire des arts africains à l’Università Internazionale dell’Arte (U.I.A.) de Florence. 
Grâce à ses connaissances historiques, il a été nommé membre du Comité scientifique de l’Université florentine (U.I.A)., du Comité de la Rédaction de la revue Critica d’Arte, du Comité des conseillers éditoriaux internationaux du Journal of the History of Collections à Oxford. Il a également fait partie du Conseil Scientifique de la Mission de préfiguration du Musée des Arts et des Civilisations (musée du quai Branly) à Paris.
Parallèlement à ces responsabilités, Ezio Bassani a été le commissaire - et l’auteur des catalogues – de plusieurs expositions qui se sont déroulées en France, en Italie, aux Etats-Unis, au Japon, en Suisse, et en Belgique. Il a notamment réalisé l’exposition Afrique, chefs d’œuvres d’un continent à Turin, en 2004.


Ivoires d'Afrique


dans les anciennes collections françaises

L’arrivée en Europe d’œuvres en ivoire d’origine africaine, à la fin du xve siècle, à l’époque des premières explorations et au début du XIXe siècle, lorsque le continent devient territoire de conquête pour les puissances coloniales, révèle l’existence jusqu’alors insoupçonnée de civilisations africaines évoluées. Si certains ivoires étaient destinés à l’usage intérieur, comme les olifants, marques de dignité, d’autres ont été créés à la demande de navigateurs portugais pour l’exportation. On désigne ce second ensemble par l’expression « ivoires afro-portugais ». Ces pièces raffinées étaient notamment prisées par les rois et les princes, amateurs de curiosités exotiques. Le catalogue présente vingt-cinq sculptures africaines en ivoire provenant de l’embouchure du Congo, de la Sierra Leone et du Nigeria actuels. Enrichi de photographies privilégiant en particulier les gros plans, et de nombreux documents (gravures, dessins, tableaux…), il souligne l’ancienneté et la richesse des collections françaises tout en permettant de mieux cerner le contexte des contacts entre l’Europe et le continent noir.



Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités


Collection Armand Auxietre
Art primitif, Art premier, Art africain, African Art Gallery, Tribal Art Gallery
41 rue de Verneuil 75007 PARIS
Tél. Fax. : +33 (0)6 61 12 97 26
 
Conditions générales de vente Mentions légales  Plan du site  Contact      
Site créé avec CAMUXI - Version : 4.0037 - ©2022