En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris Gallery L'Oeil et la Main. Art premier primitif africain
Situation dans le site : GALERIE D'ART PRIMITIF / AFRICAN ART GALLERY » Lexique » Afrique
Afrique
 
Superficie    30 206 704 km² (20,3 %)
Population    944 000 000 hab.
Densité    31 hab./km²
Pays    57
Dépendances    9
Principales langues    Arabe, berbère (tamazight), swahili, anglais, français, portugais, haoussa, yoruba, dioula, peul, wolof.

L'Afrique est le deuxième continent au monde par sa population et le deuxième (ou le troisième si l'on considère l'Amérique comme formée d'un seul continent et non de deux continents) par sa superficie, après l'Asie. D'une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l'Afrique couvre 6,0 % de la surface terrestre, et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population de 944 000 000 habitants (mi 2007), les Africains représentent 14 % de la population mondiale. Le continent est bordé par la mer Méditerranée au nord, le canal de Suez et la mer Rouge au nord-est, l'océan Indien au sud-est et l'océan Atlantique à l'ouest. L'Afrique comprend 48 pays en incluant Madagascar, et 53 en incluant tous les archipels.
L'Afrique chevauche l'équateur et englobe de nombreux climats ; elle s'étend des régions tempérées du nord aux zones tempérées du sud. À cause du manque de précipitations régulières et d'irrigation, tout comme de glaciers ou de systèmes montagneux aquifères, il n'y existe pas de moyen de régulation naturel du climat à l'exception des côtes.

Étymologie
 
Le mot Afrique provient du mot Ifren et c'est une divinité berbère et aussi une tribu berbère les Banou Ifren. Le mot " Afrique " pourrait provenir du nom "Afridi", une tribu qui vivait en Afrique du Nord près de Carthage. Aussi, en berbère le mot " Avrik" " Averkan" veut dire noir. Le nom Afrique désignerait par le mot berbère Avrik, la couleur de la majorité de ses habitants.
Il se peut aussi qu'il provienne du berbère Taferka " terre ", " propriété terrienne ". Celui qui vit sur une terre est nommé Aferkiw, cela a donné africanus en latin, dont le territoire correspond à la province romaine d'Afrique. Ce nom a donné en arabe ifriqya qui désignait jadis l'actuelle Tunisie et aurait donné la désignation de l'Afrique dans son sens moderne par les nouveaux venus[réf. nécessaire]. Il est aussi possible que le mot descende du grec aphrike (" sans froid "), du latin aprica (" ensoleillé "), ou d'un autre terme latin africus (ventus) désignant en Campanie, le " vent pluvieux " en provenance de la région de Carthage, puisqu'à l'origine, les Romains nommaient uniquement " Afrique " cette partie nord du continent.[réf. nécessaire].
Selon d'autres chercheurs, le mot Afrique vient de la tribu des Banou Ifren( tribu Amazigh). L'ancètre des Ifren est Ifri, ce radical Ifri qui a donné le mot Ifriquia à l'époque romaine. Et ce sont les romains qui ont donné ce nom aux habitants de la Tunisie. Ifren est l'ancêtre de la tribu Banou Ifren appelée aussi Iforen ou Ifuraces ou Afer( grotte ou caverne en langue berbère selon Ibn Khaldoun). Ifri est aussi une divinité amazigh. D'autres chercheurs désignent les Banou Ifren étant les habitants de l'ancienne Ifriquia et que le non d'Afrique découle de la nomination de la tribu des Banou Ifren.
De plus, Banou Ifren sont les Ifuraces, tribu qui rassemble les Afar. Les Ifuraces habitaient l'ancienne tripolitaine étant des Zénètes Berbère que Corripus a désigné dans son livre de Johanide.

Histoire

Empires et royaumes médiévaux

En Afrique de l'ouest, depuis le VIe siècle au début du millénaire suivant, la grande activité commerciale et les terres fertiles y ont favorisé l'émergence de royaumes et d'empires puissants tels que la civilisation Nok, l'empire du Mali, l'Oba du Benin, le royaume du Kanem-Bornou, le Dahomey, le royaume d'Oyo, l'empire Ashanti, l'empire du Ghana, l'empire Songhai et l'empire djolof, Empire Kongo, Empire peul du Macina, Royaume bambara de Segou, Empire Monomotapa.
La création de l'empire du Mali, appelé aussi Mandé ou Manden, est sans doute l'un des plus grands évènements de l'histoire de l'Afrique. Il eut lieu en 1235, lorsque Sundjata Keita ou Soundiata Keïta gagna avec son armée la bataille de Kirina. Sundjata devint alors roi des rois ou empereur, et est considéré comme l'un des plus grand héros de toute l'Afrique, bien que la transmission orale de son histoire ait sans doute contribué à lui donner les caractéristiques d'un héros de conte. Il dota son empire d'une constitution, la charte de Kurukan Fuga ou charte du Manden, en 1236, qui s'apparente en certains points à une déclaration des droits de l'homme. Cette charte, transmise oralement de génération en génération, affirme notamment le droit à la vie, la préservation de l'intégrité physique, la tolérance, le respect des sages et marabouts, le principe d'éducation des enfants par tous, d'association des femmes à la politique, le bon traitement des esclaves... Il est même fait mention d'une suppression de l'esclavage, mais celui-ci a continué dans les faits. La charte donne également des règles économiques, et concernant la guerre.
A l'est, le royaume éthiopien donne suite au royaume d'Axoum qui développe ses relations commerciales entre l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Inde.
Enfin en Afrique australe, occupée initialement par les peuples Khoïsan puis Bantous, le Grand Zimbabwe, centre de l'Empire Monomotapa, apparaît dès le IVe siècle av. J.-C..
Des fédérations plus lâches de cités-États telles que les Yoruba et les Haoussa virent également le jour, mais la plupart de ses royaumes virent leur puissance tomber avec l'installation de ports européens en Guinée

L'islamisation

À partir du VIIe siècle, les armées Arabes envahirent et colonisèrent l'Afrique du Nord. Le commerce caravanier et l'expansion islamique nouèrent de nouvelles relations entre les deux Afrique. L'islamisation se fit aussi bien de manière pacifique que militaire. En Afrique, ce sont souvent les ethnies initialement islamisées, qui propageront cette religion.
 
La traite des Noirs

L'Afrique Noire eut ses premiers contacts avec le monde arabe au VIIe siècle, puis avec les européens au XVe siècle. Ces derniers établirent des comptoirs concurrents de la traite orientale ; d'abord pour commercer, ensuite aussi pour la traite des Noirs à l'origine de la diaspora africaine.
L'Afrique du Nord en s'islamisant, est passée de la civilisation islamique à l'ottomane, sauf la partie du Maroc qui a stoppé l'avancée ottomane à Fès, la capitale du Maroc antique et la kabylie qui n'a pas pas connu d'envahisseurs étrangers.

La colonisation

Au XIXe siècle, après l'abolition de l'esclavage, les États européens se sont installés en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne grâce à leur avance technologique et malgré la résistance des peuples africains. Les puissances coloniales se partagent l'Afrique lors de la conférence de Berlin en 1884-1885. L'exploitation des ressources naturelles et humaines africaines continua sous administration européenne jusqu'au XXe siècle. Deux pays échapperont néanmoins au partage de l'Afrique: le Libéria indépendant depuis 1847 et l'Éthiopie qui a su rester indépendante en infligeant une défaite aux italiens à la bataille d'Adoua en 1896, faisant de cette victoire la première d'un pays africain sur les colonialistes.

La quête de l'autonomie politique et les indépendances
 
Les aspirations nationalistes africaines menèrent aux indépendances qui s'étalèrent de 1910 à 1975 suivant les pays. L'Afrique fut jusqu'aux années 1990 instrumentalisée par les puissances de la guerre froide.

Afrique contemporaine
 
Conflits
 
De nombreux conflits sont présents en Afrique :
"    conflits dits "ethniques" dont les causes de certains sont attribuées au tracé des frontières ne tenant que très peu compte de l'histoire et de l'organisation sociétale des diverses composantes culturelles du continent africain;
"    conflits dits "politiques" du fait de gouvernements irresponsables faisant passer les intérêts des dirigeants avant ceux des populations locales en dépit de leur pauvreté morbide;
"    conflits dits "sociaux-politiques" dus à cette extrême pauvreté;
"    des guerres civiles aux enjeux internationaux éclatent pour le contrôle des matières premières dont la commercialisation n'enrichit que rarement les populations locales.
L'Afrique est le continent le plus ravagé par les conflits. Selon l'Atlas stratégique 2008, sur 35 conflits graves répertoriés dans le monde, 13 sont situés en Afrique, où 15 pays sur 53 sont concernés par une " crise d'intensité moyenne à haute ". Le premier fournisseur d'armement en valeur à l'ensemble du continent étant entre 1998 et 2005 la France et en volume la Russie[19] .
Par un cercle vicieux, ces conflits entraînent la pauvreté puis des conflits sociaux, ce qui favorise l'éclatement d'autres conflits.
Dans un souci de préserver la paix sur le continent, l'Organisation de l'unité africaine a été créée en 1963, puis remplacée en 2002 par l'Union africaine. En 2008, sur 88 000 casques bleus de l'ONU déployés dans le monde, 61 000 sont engagés en Afrique dans huit conflits ouverts ou larvés. Pour les Nations unies, la facture militaire africaine atteint 5,5 milliards de dollars sur un total mondial de 7,2 milliards.

Génocide rwandais

En 1994, le gouvernement à Kigali encourage le massacre systématique de la minorité Tutsi. En deux mois, les milices hutu tuent près d'un million de personnes.
Guerre civile au Darfour
Il se déroule en ce moment actuellement au Darfour une guerre civile pour obtenir le contrôle de certaines ressources (eau, terres...) et un nettoyage ethnique. On dénombre déjà plus de 200 000 morts.
Crise politico-militaire en Côte d'Ivoire
En Côte d'Ivoire se disputent les forces de l'État ivoirien et des forces rebelles pour obtenir des changements politiques, cette crise a duré 5 ans (2002-2007).
Guerres en Algérie
La guerre d'Algérie se déroule de 1954 à 1962 et débouche sur l'indépendance de l'Algérie, colonie française de 1830 à 1848, puis partie intégrante du territoire de la République. Dans les années 1990, une violente guerre civile oppose le gouvernement à l'opposition islamique, des attaques de cette derniéres sont toujours en cours en 2008.
Le néocolonialisme
Cela désigne l'attitude politique, impérieuse, d'un pays face à une de ses anciennes colonies.
 
Afrique des reliefs
 
Avec une superficie de 30 millions de km² de surface émergée, l'Afrique est le second continent le plus étendu. Séparé de l'Europe par la mer Méditerranée, il est rattaché à l'Asie à son extrémité nord-est par l'isthme de Suez (traversé par le canal de Suez) sur 163 km[21]. Depuis son extrémité nord à Ras ben Sakka (37°21' N) en Tunisie à son extrémité sud au Cap des Aiguilles (34°51'15" S) en Afrique du Sud, le continent s'étend sur environ 8000 km, et depuis le Cap-Vert (17°33'22" W), à son extrême-ouest, à Ras Hafun (51°27'52" E) en Somalie, à l'extrême-est, sur 7 400 km.
Ses côtes, rectilignes, sont longues de 26 000 km, et l'absence de profondes entailles de sa rive est remarquable par le fait que l'Europe, qui s'étend sur 10 400 000 km² - soit environ un tiers de la surface de l'Afrique - dispose d'un littoral, plus long, de 32 000 km. Le plus grand pays d'Afrique, par sa superficie, le dixième au monde, est le Soudan, tandis l'archipel des Seychelles, au large de la côte est de l'Afrique, en est le plus petit.
Climat
L'Afrique présente une grande variété de climats, d'équatorial au centre à tempéré chaud en Afrique du Nord et en Afrique australe. Les plaines du nord sont désertiques et très chaudes en raison de la grande distance qui les sépare de l'océan. Les différences de température entre l'été et l'hiver, ainsi qu'entre le jour et la nuit, y sont les plus importantes. Plus au sud, la chaleur est atténuée par l'humidité apportée par l'océan ainsi que par l'altitude, particulièrement sur les hauts plateaux d'Afrique de l'Est. La végétation y est également plus dense. Enfin, les extrêmes nord et sud connaissent tous deux un climat tempéré, quoique plus frais et plus humide au sud.

Géographie humaine
États d'Afrique
Les frontières des États de ce continent sont en grande partie issues de la colonisation, ce qui explique qu'elles ne prennent que peu en compte les réalités des populations. De même le regroupement des différents pays en sous-régions est utilisé plus dans un souci pratique que par vérité historique. On distingue généralement l'Afrique du Nord, l'Afrique noire (appelée aussi l'Afrique sub-saharienne) et l'Afrique australe :
"    l'Afrique du Nord, limitée au sud par le Sahara, est habitée par des populations à majorité arabe et berbère
"    l'Afrique sub-saharienne est elle-même subdivisée en trois sous r
"  égions : l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique de l'Est, l'Afrique centrale
"  l'Afrique australe jouit d'un climat tempéré et possède le plus fort niveau de développement économique.
Natalité et mortalité
Si la majeur partie des pays africains ont un taux de natalité élevée, ils font également fasse à un taux de mortalité extrêmement fort, y compris une mortalité infantile. 10 pays africains avaient en 2008 un taux de mortalité infantile supérieur à 100 pour 1000 (ou 10%), 30 un taux supérieur à 50 pour 1000 (ou 5%). Les 5 pays ayant l'espérance de vie la plus faible (de 32 à 41 ans) en 2008 étaient tous africains.
Le Sida est devenu la première cause de mortalité en Afrique à la fin du XXème siècle.[28] C'était encore le cas en 2007, où ONUSIDA estimait à 22 million le nombre de personnes infectées en Afrique. La malnutrition, la famine, le manque d'eau ou la mauvaise qualité de l'eau, les épidémies sont autant d'autres causes importantes.
Pour lutter contre ces phénomènes, le développement de l'éducation et des dépistages sont indispensables. Une éradication de la maladie sur le long terme devient imaginable, à condition que la communauté internationale et l'ensemble des États africains mobilisent les moyens nécessaires.

Cultures et religions
Culture traditionnelle
La culture africaine traditionnelle est basée sur la transmission orale, souvent accompagnée de musique. Le griot, messager et chanteur de la communauté, chargé de conserver la mémoire et la tradition du peuple, fût longtemps la clé de voûte de la société africaine. Ses paroles étaient souvent accompagnées d'instruments, et il était chargé de gérer les conflits dans la communauté.
Culture contemporaine
Aujourd'hui, beaucoup d'africains s'identifient dans la culture occidentale, à travers les boissons (Coca-Cola), les vêtements, la musique. Le secteur de la mode se développe en Afrique, même dans certains pays pauvres. Cependant, les africains restent également attachés à des musiciens africains, tels que Tiken Jah Fakoly , Alpha Blondy (originaires de Côte d'Ivoire), Amadou et Mariam (originaires du Mali),... Les artistes africains constituent une parcelle entre l'Afrique et les pays occidentaux (notamment la France). Ils sont les messagers pour parler du sida, des dictateurs, mais aussi de l'Afrique combative, qui se développe, chante, danse, vit. Alpha Blondy est par exemple ambassadeur de l'ONU pour la paix en Cote d'Ivoire.
Langues
Les linguistes recensent 2 000 langues vivantes sur le continent africain, regroupées en quatre grandes familles, exclusion faite des langues de souche non africaine.
 
Familles linguistiques en Afrique
Langues officielles
 
Afrique francophone
La famille afro-asiatique (353 langues vivantes dont 299 parlées en Afrique, totalisant 340 millions de locuteurs) n'est pas exclusivement africaine. Elle s'étend également sur la péninsule arabique et ne couvre que la partie nord de l'Afrique de l'Ouest. Elle inclut l'arabe qui est la première langue africaine en nombre de locuteurs.
La famille nilo-saharienne (197 langues vivantes et 35 millions de locuteurs) couvre une partie du Sahara, le haut bassin du Nil et certains hauts plateaux de l'Afrique orientale. Elle est composée de douze groupes de langues dont seulement deux sont localisés en Afrique de l'Ouest : le songhai (Mali, Niger, Burkina, Bénin) et le Kanuri (Niger, Nigeria, Cameroun et Tchad autour du lac du même nom).
La famille khoisan (22 langues vivantes et 360 000 locuteurs) est la plus petite famille linguistique africaine. Elle est centrée sur la Namibie et rayonne sur l'Angola, le Botswana et l'Afrique du Sud. " Dans le passé, les langues khoisan étaient parlées dans la majeure partie de l'Afrique australe et orientale. Elles ont été progressivement évincées de maints endroits par les langues bantou (puis) européennes " .
La famille Niger Congo compte près de 1 500 langues vivantes, ce qui fait d'elle la plus grande famille linguistique du monde (22 % des langues de la planète et 71 % des langues africaines). Elle couvre la plus grande partie du territoire ouest-africain et concerne l'immense majorité de la population de la région. Elle compte en son sein un groupe - le bantou - qui couvre à lui seul la quasi-totalité de l'Afrique sub-équatoriale à l'exception de l'aire khoisan.
Beaucoup de spécialistes estiment que le foyer originel des Bantou se situe au sud de la Bénoué (à la frontière du Cameroun et du Nigeria). Il y a de cela 4 000 ans, les Bantou entament une longue migration vers l'Afrique centrale, sans doute poussés par l'aridification du climat et le développement de l'agriculture et de l'élevage qu'ils rejettent. Cette colonisation prend près de trois millénaires. Les Bantou n'atteignent le Sud du continent qu'aux XVIe siècle, XVIIe siècle fuyant les Massaï venus de la haute vallée du Nil. Les nombreuses similitudes entre les langues bantou ainsi que leur remarquable extension géographique en font une zone linguistique spécifique très souvent distinguée du reste de la famille nigéro-congolaise.
Familles linguistiques présentes sur le continent :
"    Langues afro-asiatiques; avec notamment l'arabe
"    Langues nigéro-congolaises ; avec notamment le swahili (qui fait partie de la branche bantou)
"    Langues nilo-sahariennes ;
"    Langues khoïsan ;
"    Langues austronésiennes ;avec notamment le malgache
"    Langues indo-européennes.avec notamment le français, le portugais et l'anglais
L'Académie africaine des langues a été créée en 2001 afin de gérer ce patrimoine linguistique.
Religions
L'Afrique est très marquée par l'arrivée de l'Islam qui s'est installé en Afrique du Nord, et plus tard dans l'intérieur de Afrique de l'Ouest et la côte d'Afrique de l'Est.
Historiquement, les religions tribales africaines dominaient les régions d'Afrique de l'Est, Afrique centrale, Afrique australe, et la région côtière d'Afrique de l'Ouest. Aujourd'hui, une grande partie de la population de ces régions s'est convertie au christianisme. L'église catholique et plusieurs églises protestantes sont représentées sur le continent ; elles ont été établies par des missionnaires européens pendant l'époque coloniale.
En revanche, le christianisme orthodoxe existe en Éthiopie, Érythrée et Égypte depuis l'antiquité tardive.
L'animisme a moins de pratiquants aujourd'hui qu'avant l'arrivée des Européens, mais il reste important dans certains pays, notamment le Bénin et le Togo. Il y a beaucoup d'Africains qui incorporent quelques éléments d'animisme dans leur foi chrétienne ou musulmane.

Économie

La dette africaine
La question de la dette des États africains date des années 1970. Depuis, la part du service de la dette grève les budgets pour atteindre aujourd'hui 38 % du budget (2007).
La place de l'Afrique dans la mondialisation des échanges
L´Afrique est un continent riche en ressources naturelles : le Congo-Brazzaville, l'Angola, la Guinée Conakry, le Gabon, la République démocratique du Congo, le Nigeria et l´Afrique du Sud, la Côte d'Ivoire, et le Cameroun sont probablement les pays les mieux dotés du continent.
Richesses
L'Afrique est riche de gisements de minéraux (métaux), de pierre précieuse, de reserves d'or et de zinc. Les ressources (pétrole, gaz naturel, charbon) sont exploitées majoritairement par des grandes multinationales. Elles sont souvent dénoncées comme contribuant à la paupérisation des populations autochtones. Depuis quelques années, on assiste à l'exploitation de nouvelles richesses, notamment par les pays asiatiques ou pétroliers en manque de place : les terres agricoles sont achetées, et les surfaces concernées sont très importantes pour un continent qui subit la malnutrition et des famines régulières. Certains parlent de recolonisation de l'Afrique à ce sujet.
Tourisme
Lieux et monuments célèbres :
"    Pyramides d'Égypte au Caire, Louxor, Sphynx, Alexandrie   Égypte
"    Désert du Sahara,   Algérie,   Maroc,   Mauritanie,   Mali,   Tunisie,   Libye,   Égypte,   Niger,   Soudan.
"    Chutes Victoria,   Zimbabwe,   Zambie.
"    Mont Kilimanjaro,   Tanzanie.
"    Mosquée Hassan II, Ménara (Marrakech), Volubilis, Golf d'Agadir, Tour Hassan et Mausolée Mohammed V à Rabat, Médina de Fès   Maroc
"    Carthage,   Tunisie
"    Les réserves d'animaux sauvages dans les safaris   République démocratique du Congo,   Kenya,   Namibie,   Afrique du Sud,   Tanzanie.
"    L'ile de Gorée, Haut lieu de l'esclavage   Sénégal.
"    Tipaza (ville romaine)   Algérie.
"    Timgad (ville romaine)   Algérie.
"    Djemila (ville romaine)   Algérie
"    Alger (l'ancienne ville, La Casbah, Notre Dame d'Afrique, Sacré cœur...etc)   Algérie
"    Santa Cruz (Oran)   Algérie
"    Nombreux site égyptien en Nubie   Soudan.
"    Plages sauvages des   Comores.
"      Mali :
o    Tombouctou , Djenné, pays dogon (région la plus visitée de l'Afrique de l'ouest). Ces trois sites sont inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO
"      Côte d'Ivoire :
o    Assinie
o    Grand-Bassam
o    Man
o    Yamoussoukro (La Basilique Notre Dame de la Paix)
o    Maison du PDCI-RDA
o    Parcs nationals
o    Fondation Félix-Houphouët-Boigny

On constate que l'Afrique du Nord est, de façon générale, plus visitée que l'Afrique subsaharienne




Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités