En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.
 GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

GALERIE ART PREMIER AFRICAIN GALERIE ART PRIMITIF AFRICAIN AFRICAN ART GALLERY

African Paris Gallery L'Oeil et la Main. Art premier primitif africain

Sotheby's
Création 1744
 
Siège social  New York (États-Unis)
Activité(s) Vente aux enchères d’œuvres d’art
Site Web www.sothebys.com
Sotheby’s est une société internationale de vente aux enchères d’œuvres d’art, la plus ancienne au monde et la seule à être cotée à la bourse de New York. Elle organise 350 ventes par an, à Paris, New York, Londres, Hong Kong, Genève et Milan notamment et compte 400 spécialistes en art.

 

 Histoire
 
Sotheby's à Londres, New Bond Street
Siège de Sotheby's à New YorkEn 1744, Samuel Baker fonde la première société de vente aux enchères au monde, spécialisée dans les livres et manuscrits. Elle se développe rapidement et organise la vente des grandes bibliothèques, dont celle de Napoléon Bonaparte. Deux siècles plus tard, Sotheby's étend son domaine de compétences aux estampes, médailles et monnaies et s’installe sur New Bond Street à Londres. Le chiffre d'affaires des œuvres d'art dépasse alors significativement celui des livres.

À la fin des années 1950, la société connaît une phase de forte croissance, sous la direction de Peter Wilson. Sotheby’s joue un rôle actif dans le regain d’intérêt pour l'art Impressionniste et Moderne en organisant en 1958 la vente de la célèbre collection Goldschmidt : sept tableaux impressionnistes sont vendus en 21 minutes pour 781 000 £, un résultat spectaculaire. Parmi eux, Le Garçon au gilet rouge de Cézanne acheté par Paul Mellon pour 220 000 £, soit cinq fois le précédent record. Peter Wilson saisit bien avant ses concurrents que le marché de l'art s’internationalise et ouvre en 1955 un bureau à New York. En 1964, il acquiert la plus grande société de ventes aux enchères d'œuvres d'art des États-Unis, Parke-Bernet.

En 1967, Sotheby’s ouvre des bureaux à Paris, Los Angeles et Houston. L’année suivante à Melbourne, Florence et Toronto, puis en 1969 à Zurich, Munich et Édimbourg. Cette politique d’implantation à travers le monde se poursuit dans les années 1970 dans toute l’Europe, en Asie et dans différents États américains. C’est durant cette période d’expansion rapide, en 1977, que Sotheby’s s’ouvre une première fois à l’actionnariat public. Le prix de l’action atteint plus du double de sa valeur initiale en l’espace d’un an et demi.

Les années 1980 sont marquées par plusieurs ventes historiques dont les résultats sont largement relayés dans la presse. Leur caractère théâtral marque les esprits : en 1987, la vente des joyaux de la Duchesse de Windsor totalise 50 M $, soit cinq fois les prévisions les plus élevées de Sotheby's. En 1988, forte de ses nombreux succès, la société s'ouvre pour la seconde fois à l'actionnariat public. La société grandit et développe son marché à Londres et à New York, elle réaménage ses espaces d’exposition, qui prennent une ampleur remarquée.

En 2000, William Ruprecht prend la tête de la société, qui concentre son attention sur le haut du marché et développe sa clientèle à travers le monde, affichant des amateurs actifs dans 58 pays. En 2007, les résultats de Sotheby’s sont spectaculaires, les meilleurs de son histoire. 41 œuvres sont vendues au-dessus de 10 M $, contre 20 l’année précédente.

 Sotheby's 
Sotheby’s continue à miser sur la qualité et la valeur des objets mis en vente. Une stratégie qui porte ses fruits, comme le souligne unanimement la presse. En 2010 à Paris, 93 % des lots étaient vendus au-dessus de 100 000 €.

 Quelques chiffres
En 2010 en France, les ventes de Sotheby's ont totalisé 174 M €, avec une progression de 78 % par rapport à 2009. L'œuvre la plus chère était le siège à cariatide Luba du "Maître de Buli", adjugé 5,4 M €, l'une des 50 oeuvres ayant dépassé les 500 000 € chez Sotheby's au cours de cette année. Les acheteurs de Sotheby's étaient français (36 %), mais aussi européens (37 %), originaires du continent américain (15 %) et du reste du monde (12 %), montrant à quel point Paris sait attirer les amateurs d’art internationaux.

 Exemples récents de ventes de collections particulières chez Sotheby’s (2008 – 2010)[modifier]
Dans le monde
Collection Dimitri Mavrommatis, Mobilier et Objets d’Art, Sotheby’s Londres, mai 2008 (10,4 M £)
Collection Barbara Piasecka Johnson, chefs-d’œuvre de la Renaissance et du Baroque, Sotheby’s Londres, juillet 2009 (10 M £)
Damien Hirst - Beautiful Inside My Head Forever, Sotheby’s Londres, septembre 2008 (111 M £)
Collection Gianni Versace, provenant de la Villa Fontanelle à Moltrasio, Sotheby’s Londres, juin 2009 (7,4 M £)
Collection Salvatore et Francesco Romano, antiquaires à Florence, Sotheby’s Florence, octobre 2009 (10,5 M ε)
Collection Lord and Lady Attenborough, « A Life in Pictures », Collection de Tableaux, Sotheby’s Londres, novembre 2009 (4,6 M £)
Tableaux Impressionnistes provenant de la collection de Paul Durand-Ruel, Sotheby’s New York, novembre 2009 (18,9 M $)
Treasures Aristocratic Heirlooms, juillet 2010 (14 M £)
Chatsworth. The Attic Sale, octobre 2010 (6,5 M £)
Exceptional Jewels and Precious Objects Formerly in the Collection of The Duchess of Windsor, novembre 2010 (9 M £)
En France
9 manuscrits d’André Breton, dont le Manifeste du Surréalisme, mai 2008 (3,6 M ε)
Collection Léon Levy, Mobilier et Objets d’Art français, octobre 2008 (12 M ε)
Collection Marie-Thérèse et André Jammes, Photographies, novembre 2008 (2 M ε)
Collection Robert Lebel, Dessins Anciens et du XIXe siècle, mars 2009 (2 M ε)
Collection Philippe Guimiot et Domitilla de Grunne d’Art Premier, juin 2009 (2,4 M ε)
Garouste & Bonetti. Mobilier de la Maison de Haute Couture Christian Lacroix, mai 2010 (543 342 €)
Trésors du coffre Vollard, juin 2010 (23 M €)
Collection André Level (Art Impressionniste & Moderne), juin 2010 (5,6 M €)
Mobilier, Orfèvrerie et Anciens Tableaux provenant de l’ancienne Collection de Madame Anténor Patiňo, septembre 2010 (4,8 M €)
 Sotheby’s France
 De Monaco à Paris
En 1967, Sotheby's ouvre des bureaux à Paris et à Monaco. La loi interdisant aux sociétés internationales d’organiser des ventes aux enchères en France, Peter Wilson déplace la salle des ventes à Monaco, enclave internationale non soumise à la législation française. À compter de 1975 et de la vente Redé-Rothschild, Monaco devient un haut lieu de ventes aux enchères, du mobilier français XVIIIe à l'art décoratif.

En 1991, nommée présidente de Sotheby's France, Laure de Beauvau Craon se donne pour mission d'internationaliser le marché français des ventes aux enchères en attaquant le monopole des commissaires-priseurs vieux de plus de quatre siècles. Sous la pression constante de Sotheby's, la loi mettant fin à ce monopole est adoptée en juillet 2000 et Sotheby's reçoit des Pouvoirs Publics le premier numéro d'agrément délivré en France à une société étrangère. En novembre 2001, Sotheby’s France disperse la bibliothèque littéraire Charles Hayoit.

 Sotheby’s France aujourd’hui
 
Jour de livraison chez Sotheby's à Paris, rue de Duras, en 2010Installée dans la prestigieuse galerie Charpentier, 76 rue du Faubourg-Saint-Honoré, Sotheby’s compte aujourd’hui à Paris cinquante spécialistes dans de nombreux domaines d’expertise : Art Impressionniste & Moderne, Art Contemporain, Tableaux Anciens, Dessins Anciens, Tableaux et Dessins du XIXe siècle [4], Mobilier Français du XVIIIe siècle, Mobilier et Arts Décoratifs du XIXe siècle, Sculptures et Objets d’Art, Orfèvrerie Européenne, Joaillerie, Arts Décoratifs du XXe siècle & Design, Livres et Manuscrits, Photographies, Arts d’Afrique & d’Océanie et Arts d’Asie…

 Restaurer la place de Paris sur le marché de l’art international
Depuis septembre 2007, Sotheby’s France est dirigée par Guillaume Cerutti. Président-directeur général de Sotheby’s, qui avait joué un rôle décisif dans la préparation des lois de 2002 et 2003 de réforme du mécénat des entreprises dans le domaine artistique et poursuit également l’objectif de la modernisation du marché de l'art en France[8].



Recherche
Traductions du site
Menu
Lettre d'information
Liens
Publicités